Ligue suisse des droits de l'Homme

| Site officiel |

La Commission détention administrative réunit les visiteurs, bénévoles, qui se rendent chaque semaine à l'établissement concordataire de détention administrative de Frambois. Les personnes détenues à Frambois sont des requérants d'asile déboutés ou des personnes frappées d'une décision d'expulsion. Elles sont détenues dans l'attente d'un renvoi pour leur pays d'origine.

La tâche des visiteurs est de s'assurer que les avocats sont en charge du dossier et qu'ils utilisent toutes les voies de droit à leur disposition pour défendre au mieux les intérêts de leurs clients. Elle est également de s'assurer que les conditions de détention, y compris l'accès aux soins médicaux soit conforme aux standards en la matière.

Les visiteurs interviennent tout d'abord sur un plan procédural afin de s'assurer que toutes les voies de droit à disposition sont utilisées pour la défense des intérêts des détenus.

Au lendemain de la mini-révolte survenue au sein de la prison administrative de Frambois, le 9 octobre 2010, la Conseillère d'Etat genevoise en charge du dossier Isabel Rochat a annoncé l'ouverture de 30 places de détention administrative supplémentaires. Une analyse et une réponse diamétralement inverse à celle préconisée par la LSDH et les associations de défense du droit d'asile, qui préconisent l'abandon des mesures de contrainte. La parole à Orlane Varesano, membre de la LSDH, qui revient sur les événements.

  • Site mis à jour le 10 mai 2022
   
  facebook